AGRONOMIE, AGROFORESTERIE ET ENVIRONNEMENT ET CHANGEMENT CLIMATIQUE 

Contexte

Le Cameroun dispose de grandes forêts et d’un fort potentiel agricole encore faiblement exploité. L’agriculture n’occupe que 24% des terres cultivables du pays et représente donc un métier d’avenir au Cameroun. Le développement de l’agriculture camerounaise passe par son intensification et son industrialisation, ce qui impose donc une augmentation de la production agropastorale et agro-forestière, des rendements et des surfaces agricoles, tout en préservant l’environnement et nos forêts, et ceci dans un monde où le climat change continuellement. Il est donc urgent de former des diplômés capables de répondre à ses besoins et exigences.

Objectifs

C’est pourquoi cette formation qu’offre désormais l’UdM vise les objectifs suivants :

  • Générer des diplômés capables d’encadrer les producteurs, ou de s’installer comme producteurs pour contribuer à la sécurité et l’autosuffisance alimentaires du pays et même de la sous-région ;
  • Former des techniciens de haut niveau compétents à accompagner les opérateurs économiques du secteur agricole et ainsi soutenir l’implémentation de l’Agriculture de Seconde Génération au Cameroun;
  • Encadrer le monde rural et l’accompagner vers le développement d’une agriculture plus rentable et plus durable.

Cursus de formation

Le cursus est de cinq ans sanctionnées par un Diplôme d’Ingénieur de Travaux (Agro-Sylvo-Pastoral)/Master II Professionnel. Les études sont organisées en deux cycles :

  • Le Premier cycle : les niveaux 1, 2 et 3 comportent  des enseignements de base dont l’objectif est de permettre à l’étudiant d’acquérir l’ensemble des connaissances fondamentales et théoriques indispensables à l’exercice de la profession.
  • Le Deuxième cycle : niveaux 4 et 5, complète le cursus par une formation optionnelle qui permet à l’étudiant(e) d’approfondir ses connaissances dans les disciplines de son choix, dont les Productions Végétales, les Productions Animales ou l’Agroforesterie.

Métiers

Les métiers sont nombreux et se retrouvent non seulement dans l’industrie de productions animales et végétales, la foresterie, mais aussi dans les organisations internationales et les structures gouvernementales ou non.

  • Productions végétales : Producteur ou encadreur : caféiculteur, cacaoculteur, cotonculteur, horticulteur, riziculteur, céréaliculteur, oléiculteur, sylviculteur, etc., Phytopathologiste, Gestionnaire d’exploitation agricoles industrielles, Spécialiste de conception, mise en place et suivi-évaluation des projets agricoles, etc.
  • Productions animales : Producteur ou encadreur : Eleveur (bœufs, moutons, chèvres, cochons, volaille, abeilles, poissons, etc.), Zootechnicien, Spécialiste de conception, mise en place et suivi-évaluation des projets d’élevage, Gestionnaire des  industries  animales, etc.
  • Agroforesterie : Administrateur de forêt, Coordinateur d’exploitation des produits forestiers ligneux et non ligneux, Gestionnaire des forêts et parcs naturels, etc. 
  • Organisations internationales et ONG : Consultant, Chargé d’études, Chef de projets d’appui  aux  exploitations  agricoles, Gestionnaire de projets forestiers, etc.
  • Structures gouvernementales : Technicien supérieur et cadre du MINADER, Chercheur de l’IRAD, Enseignant/Chercheur des institutions de l’enseignement supérieur, etc.