BIENTOT UNE CENTRALE ELECTRIQUE PHOTOVOLTAIQUE A L’UdM

Ce projet, initiative de l’Association pour la Communication par l’Image en France (ACI-France), permettra à l’UdM d’apporter une réponse durable à la problématique des coupures intempestives d’électricité dont est victime le campus de Banekane.

Bientôt, le cauchemar des coupures d’électricité à l’UdM ne sera plus qu’un triste souvenir. Aidée par Energies sans frontière (ESF) et EDF Help, l’ACI France, association française à but non lucratif, s’est engagée à doter cette institution universitaire de renommée internationale d’une centrale électrique en panneaux photovoltaïques. Cette centrale qui développera 250 KVa coûtera un plus de 2 millions d’Euros. Selon les précisions de Daniel Aubert, Président de ACI-France, les fonds devant financer la construction de cet ouvrage sont en train d’être collectés auprès des partenaires nationaux et internationaux. Les travaux vont commencer incessamment car presque tous les accords ont été obtenus à l’exception de celui avec ENEO qui est favorable à ce projet.

Un laboratoire en énergies renouvelables

Le principe de fonctionnement de cette centrale est simple : l’électricité produite sera ensuite mise sur le réseau ENEO. Etant donné le besoin en ressources humaines pour assurer l’entretien de l’ouvrage, le projet a prévu un volet formation des techniciens. A ce sujet, Daniel Aubert assure qu’un formateur des formateurs qui a été contacté a déjà donné son accord pour venir à Bangangté.

Par ailleurs, cette centrale électrique qui sera construite sur 1 hectare sur le campus de Banekane, constituera un cadre pour les travaux pratiques des étudiants de la filière Energies Renouvelables et Génie Climatique de la Faculté des Sciences et de Technologie de l’UdM. Non seulement, ces étudiants seront sollicités dans le chantier mais en plus, un mini champ de photovoltaïque qui sera installé leur permettra de toucher du doigt les réalités de cette technologie. Bien plus, le projet envisage la possibilité pour l’UdM, de construire deux autres centrales à savoir, une éolienne et l’autre hydroélectrique. 

La construction de la centrale électrique en panneaux photovoltaïques de l’UdM sera inédite car ce sera pour la première fois qu’au Cameroun une telle infrastructure soit réalisée. Les promoteurs du projet disent compter sur les diplômés de l’UdM en Energies Renouvelables pour dupliquer cette technologie ailleurs sur le triangle national. 

Mutualisation des volontés

Pour explorer les possibilités de la mise en œuvre de cet important projet, une délégation française constituée des responsables d’EDF, ESF et ACI-France a séjourné au Cameroun au mois de novembre 2015. Il y a trois ans que l’idée du projet de construction de cette centrale est née. Daniel Aubert qui est à la tête de cette délégation précise les motivations qui soutendent l’initiative de ACI-France : « je suis parti d’un fait : employé au SAMU, je ne conçois pas qu’un hôpital n’ait pas de lumière ». Dès lors renchérit-il, « j’ai monté un dossier, puis avec les films que j’ai réalisés tout au long de mes missions, je me suis tourné vers Jean-Pierre CHARRIN, Président d’ESF. Il m’a suivi dans cette idée folle.  Il a contacté EDF HELP ; je me suis rapproché également du ROTARY. Les partenaires ont été d’accord de me soutenir et le font depuis trois ans ». Enfin, il est important de préciser que le Directeur de l’Agence Française de Développement à qui le projet a été présenté, a marqué son accord pour la construction de cette centrale.

Au total, ce projet de construction à l’UdM d’une centrale électrique en panneaux photovoltaïques est très attendu par la communauté universitaire de l’UdM. Reste à souhaiter que chaque partie prenante joue correctement sa partition afin que le campus de Banekane dans quelques années soit une référence en matière de maîtrise énergétique, d’autant plus qu’un autre projet de construction de centrales hydroélectriques et photovoltaïques pour la production des énergies renouvelables au Cameroun, projet conduit par l’Association Suisse de Soutien à l’UdM (ASS-UdM), sera bientôt une réalité à Bangangté.