Renouvellement partenariat UdM

Présidée par le Président de l’Association pour l’Education et le Développement (AED), une rencontre initiée par le Bureau de la coopération et des partenariats qui s’est tenue le vendredi 10 février 2017, dans le salle des actes du campus de Mfetom, a permis de se rendre compte que l’Université des Montagnes (UdM) dispose d’un large spectre de partenariats avec de nombreuses universités prestigieuses à travers le monde.

Outre M. Henri Njomgang qui présidait cette importante séance de travail, étaient aussi présents, M. Hugues Ntomani, SG de l’AED, les Professeurs Lazare Kaptué et Jeanne Ngogang, respectivement Président et Vice-Présidente de l’UdM, M. Moïse Yomi, Coordonnateur général, le Pr François Mkankam, Doyen de la Faculté des Sciences et de Technologie (FST), M. les vices doyens de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS), le Dr Félicité Djuikouo, chef de Bureau de la coopération et des partenariats et quelques chefs de service impliqués dans les problématiques liées au partenariat académique.  Au total, ce sont 17 responsables qui ont tablé sur cette question.

Comme l’a précisé d’entrée de jeu le président de séance, « l’objet de cette rencontre est de revoir nos conventions de partenariat, voir si elles sont à jour et les actualiser ». Après ce cadrage, la parole a été donnée à la responsable de la coopération qui a d’abord donné un aperçu global sur l’état actuel de la coopération académique entre l’UdM et les autres institutions universitaires. Le Dr Djuikouo précise en effet dans ce tableau de la coopération académique, il y a 4 catégories de conventions : celles qui sont en cours, celles qui ont expiré, celles qu’on peut maintenir et celles auxquelles on peut mettre fin.

Le tableau mis à la disposition des participants à cette rencontre présentait ces différentes catégories assorties des mentions précisant la date de signature de la convention, sa durée et son mode de renouvellement, sont point focal, la faculté bénéficiaire de la convention, la description du partenariat, son état d’exécution et des observations sur chaque convention.

Renouvellement convention UdM

Faisceau de partenaires prestigieux

Dans l’ensemble, une trentaine de conventions de partenariat avec des universités et autres écoles du Cameroun et au-delà, d’Afrique, d’Europe et d’Amérique sont actuellement très actives et consistent en l’échange d’enseignants et d’étudiants, la formation des formateurs, la mise en œuvre des projets académiques, scientifiques et culturels, le développement des programmes d’enseignement, les stages académiques, la tutelle académique, aide et accompagnement à la formation, le don des matériels et des moyens logistiques, etc.

A titre d’illustration, on peut citer le cas des conventions académiques entre l’UdM et certaines universités camerounaises (Yaoundé I, Buéa, Dschang, Ngaoundéré), l’Université de Kinshasa en République démocratique du Congo, l’Université d’Abidjan, l’Ecole nationale de Médecine vétérinaire de Sidi Thabet en Tunisie, l’Université Paris Est Créteil, l’Université Paul Sabatier, l’Ecole nationale des ingénieurs de Saint Etienne, le réseau polytech de Lyon avec 13 écoles polytechniques françaises, l’Université de Lausanne en Suisse, l’Université de Ferrara en Italie, des instituts comme LANAVET (Laboratoire national vétérinaire), LANACOME (Laboratoire national de contrôle de qualité des médicaments et d’expertise), l’IMPM (l’Institut des plantes médicinales) ou des associations telles que l’Association française LAFAK, la Fondation Gacha, SIAP de Kafen, etc.

Pour une formation de qualité

Au cours des échanges, des suggestions ont été faites pour le bon suivi de ces conventions de partenariats. Il a été par exemple proposé qu’un point focal interne à l’UdM soit désigné  et que le taux de réalisation de chaque convention soit évalué chaque année. Il va falloir s’attaquer à l’épineuse question des visas dont l’obtention devient très difficile pour nos missionnaires, nos enseignants et nos étudiants qui doivent se déplacer en France dans le cadre de l’exécution de ces conventions.

En somme, la diversité de ces partenariats académiques avec des universités d’ici et d’ailleurs est une politique voulue par l’association promotrice de l’UdM. Cette politique qui vise la quête permanente de l’excellence académique et professionnelle. Les principaux bénéficiaires de ces partenariats sont d’abord les étudiants qui ont la possibilité non seulement d’apprécier et de partager l’expérience des professeurs et professionnels émérites, mais aussi de toucher du doigt les réalités des laboratoires des universités partenaires à travers des stages académiques, professionnels ou de spécialisation.  On peut donc comprendre pourquoi l’UdM occupe le peloton de tête des institutions de formation professionnelle au Cameroun.  Comme on le constate, on ne devient pas champion pour rien. Pour les jeunes lycéens qui ont un rêve, l’UdM constitue le cadre idoine pour transformer ce rêve en réalité.

Renouvellement convention UdM

Renouvellement convention UdM

Renouvellement convention UdM

Renouvellement convention UdM