Coférence scientifique

C’était au cours d’une conférence scientifique qu’il a animée le 1er novembre dernier au Campus de Banekane avec pour thème : « Evolution de la résistance bactérienne : comprendre une situation critique ».

 L’amphi A 103 du campus de Banekane a fait salle comble ce jeudi 1er novembre 2017. De nombreux étudiants et d’enseignants ont répondu présents à la conférence que le Professeur Emérite Antoine Adremont, bactériologiste médical à l’Université de Paris Diderot en France, animait à l’intention des étudiants de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS), notamment ceux des niveaux 1, 2 et 3 des filières Médecine vétérinaire, Pharmacie, Médecine humaine et Sciences médicosanitaires. L’on a noté aussi la présence très appréciée du Président et de Mme la Vice-Présidente  de l’UdM, mais aussi des responsables d’Etablissements tels que le Pr Marlène Ossondo, Vice doyenne chargée de la Médecine et des SMSB à la FSS.

Satisfaction

Le thème du jour, à savoir : «Evolution de la résistance bactérienne : comprendre une situation critique », apparaissait a priori comme un thème réservé à un auditoire spécialisé dans les études médicales. Mais au fil de la démonstration, chacun a pu se rendre compte que n’importe quel profane était intéressé par cette thématique. En effet, lorsqu’on a conscience des ravages causés sur notre santé par la mauvaise utilisation des antibiotiques, on ne pouvait qu’apprécier les explications d’Antoine Andremont. Pour preuve, cette réaction d’un étudiant agréable surpris : « j’ai failli ne pas venir parce que je me demandais ce qu’il va nous dire encore… ». Comme lui, beaucoup d’apprenants que nous avons approchés se sont dit satisfaits d’avoir assisté à cette conférence qui leur a apporté, confient-ils, des enseignements que seuls les cours ne leur auraient pas donné.

Par des explications simples, des démonstrations illustrées et un niveau de langue accessible à tous, ce Professeur Emérite a pu faite comprendre à l’auditoire un pan de ce qu’est la bactériologie médicale, un domaine de la science qui n’est pas toujours un acquis. Il ne pouvait en être autrement puisque le Pr Andremont est une référence dans son domaine.

Ecce homo

En effet, ce praticien hospitalier de 68 ans n’a pas encore rompu avec la recherche. Chercheur engagé, la vitalité scientifique du Pr Antoine Andremont n’a d’égal que son parcours élogieux. Tenez : après une formation clinique de base en pédiatrie, complétée par une formation à la recherche aux Etats-Unis et un séjour en milieu tropical dans le cadre du volontariat pour le Service National Actif, il a opté pour la bactériologie médicale en France depuis 1979. Dans sa riche carrière, on note qu’il occupera jusqu’en 1996, les fonctions d’adjoint au Laboratoire de Microbiologie Médicale de l’Institut Gustave-Roussy (Villejuif), le plus important centre français de recherche et de traitement en cancérologie. Depuis 1996, il dirige le Laboratoire de Bactériologie du Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard, un Centre Hospitalier de 1300 lits à forte composante infectieuse, chirurgicale et cardiologique.

A côté de ses responsabilités en laboratoire, il a aussi fréquenté les amphis, notamment comme enseignant à la Faculté de Pharmacie de Chatenay-Malabry de l’Université de Paris XI, puis à la Faculté des Médecine Xavier-Bichat de l’Université Paris VII. Expert Judiciaire auprès de la Cour d’Appel de Paris, il est aussi  agréé par la Cour de Cassation depuis 2005 jusqu’à ce jour.

Enfin, signalons que le Pr Andremont qui a été reçu par le ministre de la Santé publique, M. Mama Fouda, est arrivé au Cameroun dans le cadre de ses prestations académique, notamment à l’Université de Yaoundé I où il venait de présider un jury de soutenance de thèse de PhD de notre collègue, Ingrid Cécile Djuikoué, enseignante à l’UdM.