grade

C’est un arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur, rendu public le 25 janvier 2018, qui porte la bonne nouvelle. Celle de l’inscription de 6 enseignants assistants de l’UdM sur la liste d’aptitude au grade de chargés de cours dans leurs différents domaines scientifiques.

D’après ce décret, la réunion du Comité Consultatif des Institutions Universitaires (CCIU) que préside le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, s’est tenue d’abord du 29 au 31 mai 2017, puis du 28 au 30 novembre 2017. A l’issue des travaux, 6 enseignants sont passés d’assistants à chargés de cours.

Il s’agit dans le domaine de la Biologie, du Dr Djuikwo Nouboué Félicité Flore épse Teukeng, et en Sciences cliniques, du Dr Agbor Michael Ashu. Dans le domaine de l’ingénierie, notamment en Physiques atomique et moléculaire et physique du solide, le Dr Foutse Momo a réussi son examen, tout comme le Docteurs Léa Léa Théophile et Pascalin Tiam kapen qui passent donc chargés de cours en Thermodynamique et énergétique.

Quant au Dr Njoya Ngapagna Arouna, il obtient ce passage de grade dans le domaine de la Zootechnie. Prise en régulation pour nombre d’entre eux, cette décision arrive alors que ces enseignants sont suffisamment avancés, depuis 2016 qu’ils ont introduit leur dossier au CCIU, dans leurs recherches sans oublier les publications scientifiques déjà faites dans les revues qui ont pignon sur rue. Il est fort à parier à présent que leur passage au grade de maître de conférences ne saurait tarder.

Honneur pour l’UdM

Lorsque la nouvelle arrive à l’Université des Montagnes en fin janvier dernier, c’est toute la communauté universitaire des Montagnes qui jubilent. "Nous sommes fiers de savoir que nous avons de bons enseignants ici à l’UdM", lance une étudiante de la filière Energies renouvelables  et Génie climatique. Comme elle, plusieurs étudiants  ainsi que des collègues ont salué cette prouesse qui honore toute l’institution.

En rappel, cette cuvée s’ajoute à celle d’autres enseignants de l’UdM qui avaient déjà réussi cet examen, il y a environ deux ans, au moment où on croyait que seuls les enseignants des institutions publiques étaient capables de réussir le passage de grade au CCIU. Dès lors, comment ne pas reconnaitre que l’UdM est en train de construire progressivement son autonomie du point de vue de la qualité du personnel enseignant. Il est donc souhaitable que cette montée en grade se poursuive pour tous les enseignants de l’UdM afin que la devise "Toujours rechercher l’Excellence" ne soit pas un vain slogan mais une sempiternelle réalité.