Jeux universitaire 2017

Les lampions se sont éteints samedi 29 avril 2017 sur la 20ème édition des jeux universitaires organisés cette année à l’Université de Bamenda. L’Université des Montagnes (UdM) qui y a pris part, est rentrée avec des lauriers dans son escarcelle.

Organisés par l’Université de Bamenda, les 20èmes jeux universitaires ont été marqués par une innovation majeure, à savoir l’organisation en marge des compétitions sportives et culturelles, d’une foire exposition du génie et du talent de l’étudiant camerounais (GETEC), foire à laquelle l’UdM a activement participé.

Prix de l’excellence académique

L’une des grandes innovations de cette 20ème édition des jeux universitaires est l’organisation de la foire du GETEC. Pour cette 1ère édition organisée en marge des jeux, 15 institutions universitaires publiques et privées étaient en compétition. Chacune d’elles était représentée par une équipe de 6 personnes dont 5 étudiants pour 5 projets et un encadreur. Au total, 75 projets fruits du talent et du génie de ces étudiants étaient soumis à l’appréciation d’un jury composés d’imminents professeurs d’universités aux compétences avérées dans les domaines aussi variés que les sciences de la santé, l’agronomie, l’ingénierie, l’art et la culture, etc. Au terme de 6 jours d’exposés, d’explication et de démonstration, 11 projets ont reçu chacun un prix de l’excellence académique d’une valeur de 1 million de FCFA.

Jeux universitaire 2017

Pour sa part, l’UdM était bien représentée à cette foire avec 4 projets réalisés par les étudiants des filières technologiques et de pharmacie. Les projets technologiques portent sur "une étuve pour culture bactérienne", "le Médic-Net" (progiciel de gestion des services hospitaliers), "un concentrateur d’oxygène" pour produire l’oxygène hospitalier à partir de l’air ambiant ; quant aux projets de pharmacie, il s’agissait de la fabrication des Médicaments Traditionnels Améliorés (MTA) tels que les gélules immunocardia acida (contre l’ulcère), les gouttes auriculaires de kalanchoe crenata (cicatrisant et otites), les sirops d’eucalyptus (contre les bronchites), les tisanes, gélules et suppositoires d’artemesia annua. Au terme de l’évaluation, c’est un des projets de de la filière technologique à savoir le concentrateur d’oxygène  qui a retenu l’admiration du jury dont les membres se sont dit particulièrement impressionnés par l’esprit génial et innovant de l’auteur de ce projet. Lorsque le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l’enseignement supérieur remettait personnellement ce prix au chef de délégation de l’UdM à Bamenda, c’est un jovial sourire et une grande émotion qui se voyaient sur les visages des membres de cette délégation.

Haute lutte pour l’argent

 Pendant ce temps, sur le terrain de la compétition sportive, l’UdM a terminé les jeux à la 14ème place sur 18 institutions, avec 2 médailles dont une en argent conquise de haute lutte par Marleine Kemnhou (Med 7) en judoka femme et l’autre en bronze obtenue par Nzali (Pha 4) en lancer de poids Messieurs. S’agissant de la compétition culturelle, le fan’s club de l’UdM a été classé en 4ème position des IPES, synonyme de perte d’une place sur le podium.

En rappel, la délégation de l’UdM à cette édition était constituée de 11 encadreurs, 8 athlètes, 6 tennismen du lawn tennis, 4 judokas, 20 athlètes de fan’s club et 5 étudiants pour la compétition intellectuelle. En véritables ambassadeurs, ils ont défendu, pendant 10 jours, les couleurs de l’UdM qui ne s’était pas présentée à Bambili en victime résignée. Les instructions du chef de délégation données à tous les athlètes au début des jeux, étaient claires : tout faire pour remporter les médailles en commençant par celle du fair-play.

Bon à savoir, c’est l’Université de Douala, avec une délégation de plus de 150 personnes, qui a remporté le trophée général des jeux (31 médailles dont 14 en or) devant l’Institut national de la jeunesse et sports (30 médailles dont 13 en or).

Enfin, cette 20ème édition des jeux universitaires a connu la participation de 21 délégations représentées par 2362 athlètes qui, managés par 164 encadreurs, 260 officiels et 100 responsables de délégations, ont rivalisé d’adresse dans 11 disciplines. Cette année, l’institut supérieur des techniques médicales de Nkolodom est admis comme membre observateur de la FENASU. Exit donc Bamenda 2017 et bienvenue Maroua 2018 !

Jeux universitaire 2017

jeu

Jeux universitaire 2017

Jeux universitaire 2017

Jeux universitaire 2017