L’idée de la création de l’Université des Montagnes (UdM) est née d’une profonde réflexion sur l’état de l’enseignement supérieur au Cameroun, initiée depuis les années 1990 par des hommes et des femmes du monde universitaire, du monde des affaires et des différentes catégories professionnelles rassemblés au sein de l’Association pour l’Education et le Développement (AED).

Il est ressorti de cette réflexion que, malgré la création de nouvelles universités, l’Etat n’est plus en mesure de satisfaire tous les besoins de formation des jeunes Camerounais. Du coup, ces jeunes se jettent par milliers sur le chemin de l’exil en quête d’institutions universitaires d’accueil.

Il nous est également apparu important de promouvoir dans notre pays une formation universitaire mieux enracinée, non seulement dans nos réalités culturelles, socio-économiques et environnementales, mais encore dans la sous-région d’Afrique Centrale. Pour réaliser cet objectif, l’UdM entendait :


• Créer des filières absentes ou peu représentées dans le paysage universitaire camerounais et de la sous-région
• Offrir un cadre de formation et d’épanouissement suffisamment attrayant et convaincant pour limiter l’exode des jeunes vers l’étranger
• Favoriser une interaction véritable entre l’Université et les milieux professionnels

Après une décennie d’incubation et de maturation, l’UdM est devenue une réalité en octobre 2000 en accueillant ses premiers étudiants sur le site provisoire de Mfétum à Bangangté (Ouest-Cameroun).

Le site définitif de l’UdM (don du chef supérieur Bangangté) est situé à Banekane, à 12 km du campus de Mfetum. Le pavillon des Cliniques Universitaires des Montagnes (CUM) y a ouvert ses portes en 2010 et depuis la rentrée académique 2011-2012, d’autres bâtiments académiques accueillent des étudiants. L’AED continue de rechercher les financements nécessaires pour poursuivre les travaux d’infrastructure de façon à transférer progressivement toute la communauté UdM sur le site de Banekane.

L’UdM écrit les belles pages de la formation universitaire du Cameroun et de la sous-région. Elle restera dans l’histoire comme la première institution à avoir donné au Cameroun ses premiers pharmaciens formés sur le territoire national. En effet, la première promotion de pharmaciens est sur le marché du travail depuis 2008.

Après Kinshasa et Yaoundé, le site de l’UdM a accueilli du 24 octobre au 3 novembre 2011, le premier jury de thèse de doctorat de médecine (in situ); inaugurant la nouvelle tutelle académique de sa Faculté des Sciences de la Santé par l’Université Paul Sabatier de Toulouse (France).

L’UdM a également mis sur pied la première formation en génie-biomédical au Cameroun. La première promotion exerce sur le marché du travail depuis 2005

Les formations en chirurgie dentaire et médecine vétérinaire ont ouvert leurs portes en 2008, tandis que la filière sciences médico-sanitaire a vu le jour en 2009, inaugurant ainsi une première dans les annales de la formation en sciences de la santé au Cameroun. Les premiers chirurgiens dentaires « made in Cameroon » seront opérationnels en 2014, au même moment que les premiers médecins vétérinaires formés par l’UdM. Les premiers spécialistes de la filière sciences médico-sanitaire seront sur le marché de l’emploi dès juillet 2012.

Les filières informatiques, réseaux et télécommunications ont mis sur le marché du travail des professionnels qui sont à l’emploi du secteur public ou privé au Cameroun. Signalons que plusieurs autres anciens étudiants de l’UdM poursuivent leurs études dans diverses universités à travers le monde.

Depuis l’ouverture en 2000, l’UdM a rencontré une forte adhésion du public camerounais ainsi que d’un réseau international de sympathisants provenant surtout de la diaspora camerounaise autant en Europe qu’en Amérique du Nord et de leurs réseaux de relation. Des témoignages recueillis dans divers milieux confirment l’espoir que la communauté nationale place dans le projet de l’UdM au regard de l’orientation professionnalisante de ses filières de formation.

L’œuvre à accomplir est immense et les promoteurs de l’UdM sont conscients des difficultés et des enjeux. Mais leur engagement est sans concession et la collaboration de tous pour l’édification de ce projet sera toujours la bienvenue.

Le chemin à parcourir pour asseoir les acquis de l’UdM est encore long, très long d’ailleurs. Toujours est-il qu’en dix ans, on est passé de 43 étudiants en 2000-2001 à plus de 1500 en 2011-2012. L’UdM a déjà formé à ce jour 176 médecins, 18 pharmaciens, 57 licenciés en Informatique et Réseaux, 56 licenciés en Instrumentation et Maintenance Biomédicale et 34 licenciés en Réseaux et Télécommunications. Qui plus est, en 10 années d’existence, la population estudiantine de l’UdM provient non seulement des 10 régions du Cameroun, mais également d’au moins 10 pays d’Afrique.


Promotrice : Association pour l’éducation et le Développement (AED)
Nom : Université des Montagnes
Sigle : UdM
Devise : Semper altissimo ascendere (Toujours Rechercher l’Excellence)
Année de lancement : 2000
Arrêté de création : 02/0126/MINESUP/DDES du 29 octobre 2002
Contact : info@udm.aed-cm.org