Don des livres

Initiative de la Cameroon Medical Doctors and Dentists of United Kindom (CAM DOC-UK), ce don a été réceptionné jeudi 9 novembre 2017 dans la grande bibliothèque du campus de Banekane par le Pr Lazare Kaptué, Président de l’Université des Montagnes (UdM).

Une diaspora camerounaise dynamique qui contribue à sa manière à la formation et au bien-être des citoyens. C’est le moins que l’on puisse dire du geste de CAM DOC-UK, association des médecins camerounais du Royaume Uni. Soucieuse de l’avenir de la jeunesse camerounaise et consciente du rôle d’accompagnement qu’elle doit jouer auprès des cadets sociaux, cette association a pris ses responsabilités en main en décidant de faire don d’une importante quantité d’ouvrages et de matériels hospitaliers respectivement à l’UdM et aux Cliniques Universitaires des Montagnes (CUM). 

Ce don arrivé au Cameroun en août dernier par les soins du Dr Mpafe Nkwayep, secrétaire financier de CAM DOC-UK, est constitué de 780 ouvrages représentant 33 domaines de la médecine, à savoir, entre autres, ophtalmologie, Kinésithérapie/orthopédie, cardiologie, gynéco-obstétrique, cancérologie, dermatologie, droit médical, pédiatrie, neurologie, etc.  Le don était aussi constitué de 34 équipements hospitaliers dont des kits d’hémodialyse, des attèles de cheville, des circuits de respiration, des canules buccales, des poches de colostomie, etc.

 

La cérémonie de réception de ce précieux sésame qui a été organisée le 9 novembre dernier dans la grande bibliothèque du campus de Banekane a été l’occasion pour le Président de l’UdM de saluer les actions de la diaspora, notamment celle du Royaume uni.  Le Pr Kaptué qui s’est montré très ému face à la quantité mais surtout, à la diversité et la pertinence des titres, a tenu à mentionner, à toutes fins utiles, que l’UdM reçoit là « le plus grand don de livres depuis sa création ». Aussi, a-t-il tenu à adresser ses remerciements au Dr Mpafe Nkwayep, facilitateur de cette opération, et à travers lui, à tous « nos valeureux collègues de la diaspora, membres de l’association des médecins camerounais du Royaume Uni qui ont su répondre à nos besoins », a-t-il lancé à l’endroit de ces donateurs, avant de les rassurant en de termes simples : « nous allons en faire bon usage ».  Pour terminer, le patron de l’UdM appellera les principaux bénéficiaires, à savoir les étudiants, d’utiliser ce don en le gardant comme « la prunelle de leurs yeux ».

La présence des Professeurs Jeanne Ngogang et Marlène Ossondo, respectivement Vice-Présidente de l’UdM et Vice Doyenne de la Faculté des Sciences de la Santé (FSS) en charge de la Médecine et des Sciences médicosanitaires et biologiques, et même des Enseignants missionnaires, est la preuve s’il en était encore besoin, que l’UdM a su apprécier à sa juste valeur le geste salutaire de ces dignes fils du pays. Pour leur part, les étudiants ne se sont pas montrer insensibles. Au contraire, approchés par la Cellule de Communication, ces étudiants ont été unanimes de reconnaitre qu’avec cette nouvelle livraison d’ouvrages, la bibliothèque sera pour eux le lieu le plus fréquenté du campus.

Ambition légitime

Pour mémoire, dirigée par M. Appolinaire Kamdem, conservateur en chef, assisté par ses 2 collaborateurs à savoir M. Roger Tchakounté et Mme marie Motouom, la bibliothèque de l’UdM présente sur les campus de Mfetom et de Banekane, est constituée d’environ 35 000 ouvrages qui dévoilent chaque jour des savoirs, des savoirs faire et même des savoir être aux étudiants des filières des Sciences de la Santé, de Technologie et industrielle et d’Etudes africaines. Bien plus, pour s’arrimer aux normes de la bibliothéconomie, l’UdM a pensé  à une salle multimédia qui est en cours d’installation avec 45 points d’accès. A partir de ces points d’accès, toute personne qui fréquentera la bibliothèque, aura le privilège d’avoir accès aux sources documentaires numériques regroupées sous le nom « Rechearch 4 live » et constituées des bases de données telles que HINARI (OMS), AGORA (FAO), OARE (PNUD) ARDI (OMPI). Ce n’est pas tout, les bases de données de la Fondation Nestlé (N-LINK), de l’Ambassade des USA au Cameroun (I-Library) et de l’Université de Cornell (TEEAL), sont aussi disponibles à la bibliothèque de l’UdM.

Au bout du compte, cette bibliothèque universitaire qui a la légitime ambition de se hisser au même niveau que les bibliothèques de référence dans le monde, est en train de relever des défis majeurs, notamment la numérisation et l’informatisation de sa gestion. Reste à souhaiter que cette ambition soit accompagnée des moyens y nécessaires.