CONSEIL DES GESTION DES CUM

Il était très attendu du fait de son importance dans le management des Cliniques Universitaires des Montagnes (CUM). Le Conseil de gestion des CUM, puisqu'il s'agit de lui, a tenu sa toute 1ère réunion ce mardi 3 avril 2018 dans la salle des Actes du Campus de Banekane.

Présidée par le Dr Serge Honoré Tchoukoua, Administareur des CUM, cette première rencontre a vu la participation de 13 personnalités au rang desquelles les Professeurs Djientcheu, membre de l'AED, Kamdom Moyo, Doyen de la Faculté es Sciences de la Santé, M. Sipa Jean Baptiste, membre du Conseil d'Orientation de l'AED, entre autres.

La rencontre qui a commencé à 11h30mn a permis aux 13 membres présents d'examiner un certain nombre de points liés à l'état des lieus des CUM, aux difficultés, aux besoins et aux perspectives. ainsi retiendra-t-on par exemple, que cet hôpital d'application de l'Université des Montagnes (UdM) a 3 missions essentielles à savoir, administrer des soins, accompagner la formation à l'université et faire de la recherche. Pour y parvenir, les CUM disposent de 16 médecins, 11 infirmiers et 1 aide soignant, 2 infirmiers accoucheurs, un pharmacien et 2 vendeurs, sans compter le personnel administratif. 

Pour ce qui est des besoins, ces cliniques qui nourrissent l'ambition de tutoyer les hôpitaux de référence, souhitent recruter pour un rendement optimal, un médecin radiologue, 4 ingénieurs en analyses biomédicaux, des infirmiers, un environnementaliste, etc. Ce n'est pas tout puisque l'Administrateur a aussi mentionné dans son exposé liminaire qu'il serait juducieux pour cette Etablissement qu'un réel espace soit aménagé pour le service des urgences. Enfin à l'avenir, il sera impérieux que l'on envisage l'agrandissement de l'hôpital puis que sa gestion soit autonome et qu'une morgue y soit ouverte.

L'exposé du Dr Tchoukoua qui a ainsi servi de base de discussion, a permis aux uns et aux autres de faire des observations et des suggestions, mais aussi de poser des questions auxquelles des répponses ont été apportées.

Au total, c'est dans un climat de convivialité que ce 1er Conseil s'est tenu, en dépit que quelques éclats de voix qui ont plutôt permis de faire cette mise au point: "Nous sommes ici pour tarvailler ensemble, pour trouver des solutions à nos problèmes", dira le Dr Serges Honoré Tchoukoua.

En rappel, cette instace qui doit siéger une fois par semestre en session ordinaire, a pour mission de mettre en oeuvre les politiques définies par l'AED. Elle a aussi pour rôle de définir les besoins en ressources humaines et examine le rapport de l'Administrateur des CUM. On peut donc conclure sans risque de se tromper qu'avec ce novel outil de contrôle et d'orientation, les CUM sont résolument tournées vers l'excellence, matérialisée par la qualité d'offres de service.

Tags