DEUX ETUDIANTS DE L’UdM AU FIRMAMENT MONDIAL DE LA TECHNOLOGIE

Le projet de deux étudiants de Génie Biomédical de l’Université des Montagnes (UdM), encadrés par le Dr Youssoufa Mohamadou, vient d’être classé 2ème mondial sur 126 à la compétition d’UBORA Design 2018, juste après celui de l’Université de Colorado aux USA.

Victoire mémorable que celle que viennent de remporter à l’échelle mondiale deux étudiants de l’UdM. Il s’agit de Dogmo Tankeu Charlin et Manfouo Harold dont le projet de canne intelligente pour la population âgée des malvoyants vient d’être consacré. La position honorable de ce projet intitulé "Intelligent Walking Stick for the Elderly Population" donne droit à un des étudiants promoteurs de participer à l’Ecole UBORA Design 2018 qui se tiendra en septembre prochain à l’Université de Pise en Italie où l’étudiant, pris en charge (voyage et hébergement compris) par la plateforme, bénéficiera pendant une semaine, d’une formation approfondie dans le domaine du génie biomédical. Le Dr Youssoufa, en tant que membre de l’African Biomedical Engeneering Consortium (ABEC) qui travaille en partenariat avec UBORA (terme africain signifiant ‘Excellence’ en Swahili), y est attendu pour mettre son expérience au service de tous les jeunes participants.

Selon ces génies de la technologie, l’idée de réaliser ce projet part d’un constat : les aveugles ont l’habitude de chercher  eux-mêmes les obstacles pour pouvoir éviter de buter. Mais avec la canne intelligente, ces personnes handicapées visuels auront de peine à repérer les obstacles. En effet, la canne intelligente se charge de repérer les obstacles à distance et envoie un signal pour le prévenir d’un danger. Jusqu’à présent, un tel outil n’existait pas, si l’on en croit les promoteurs qui affirment avoir fait des recherches dans ce sens pour se rendre compte que leur initiative est révolutionnaire. Avec un air de satisfaction d’un travail de longue haleine réussi, Harold Manfouo  précise : « Nous sommes partis de la base 0 pour concevoir ce logiciel ».

Réputation mondiale avérée

Les deux inventeurs n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’ils se proposent d’ajouter d’autres options à cet outil indispensable pour tout aveugle. « Etant donné que les aveugles qui plus est sont âgés ne pratique pas d’activités sportives, cette canne aura la capacité d’évaluer le taux d’oxygène dans le sang et pouvoir calculer le rythme de battement cardiaque », complètera Charlin Dogma Tankeu. Autant dire que l’excellence à l’UdM s’incarne à travers l’éclosion du talent des jeunes engagés à contribuer au bien-être des populations de leur pays. Le Dr Youssoufa, l’encadreur des 2 étudiants reconnait que ce succès est un véritable coup de génie qu’il faut saluer à sa juste valeur car « les conditions de travail et le délai de 2 mois impartis pour penser, concevoir, réaliser et soumettre un projet, n’ont pas découragé ces jeunes », se réjouira-t-il.

Bon à savoir, UBORA est une plateforme électronique qui rassemble des universités européennes et africaines ainsi que leurs centres technologiques associés  (Laboratoires et incubateurs). Rendu à sa 2ème édition, cette plateforme qui avait pour thème cette année : « Biomedical engeneering solutions adressing healthcare problems faced by the ageing society », organise des ateliers de conception et des compétitions.  Il faut aussi noter que les équipes venaient de tous les continents. Au total, l’on avait donc 126 projets soumis pour le premier tour et 79 ont été retenus pour le second tour, parmi lesquels le projet de Manfouo et Dogmo.

Le moins que l’on puisse dire est que la qualité de la formation des ingénieurs à l’UdM est largement au-dessus de ce que l’on peut imaginer. L’UdM de demain, une école d’ingénierie à la réputation mondiale avérée : on y est progressivement.

 

Tags